Nantes, pôle majeur de la recherche microbiologique dans l’ouest

études in vivo & in vitro à Nantes

En plein cœur de Nantes, la pépinière d’entreprises Nantes Biotech Business regroupe 6000 m2 de locaux liés à la recherche sur les biotechnologies et la santé. De nombreux tests et études scientifiques y sont menés quotidiennement.

Atlangram réalise des études in vivo et des tests in vitro en bactériologie à Nantes, avec l’objectif d’évaluer l'efficacité de nouvelles molécules antibiotiques. Notre expertise dans la recherche préclinique de l’activité des antimicrobiens a notamment conduit à l'étude d'une cinquantaine de molécules confiées par des laboratoires et sociétés de biotechnologie reconnues mondialement.

Les évaluations portent sur divers modèles expérimentaux thérapeutiques animaux et ont donné lieu à plus de 200 publications dans des revues médicales prestigieuses.

Etudes In Vivo sur des modèles animaux assistées par ordinateur :

Les études in vivo que nous effectuons sur les animaux sont basées sur des modèles « human-like » grâce à une méthode d’administration par voie intraveineuse des molécules assistée par ordinateur. Cela nous permet d’obtenir des résultats qui se rapprochent des résultats attendus chez l’homme avec des recommandations précises et directement applicables lors des essais cliniques complémentaires.

Les expérimentations animales sont réalisées exclusivement par des chercheurs qualifiés et expérimentés. Nous vous proposons de consulter la page suivante pour en savoir plus sur nos études in vivo.

Tests et études In vitro en microbiologie bactérienne :

Nos tests in vitro précèdent les tests in vivo; ils nous permettent d’avoir une idée de l’activité de la molécule, de son potentiel et des cibles thérapeutiques à envisager. La page suivante apporte davantage de détails sur nos études in vitro.

L’activité d’Atlangram est divisée entre la prestation de services pour les sociétés de biotechnologie et les laboratoires pharmaceutiques, et un pôle recherche et développement interne axé sur la nanotechnologie appliquée aux antibiotiques. Elle profite de l’expérience de nos chercheurs (plus de 30 ans pour certains d’entre eux), du professionnalisme de l’université de Nantes, et du soutien de la région des Pays de la Loire.